Saison 2015 - JetSki

Championnat du Monde U.I.M

4-5-6 | 03 | 2015 - Doha

La première manche de la 21ème édition du Championnat du Monde UIM a débuté les 4-5 et 6 Mars à Doha au Qatar.

Comme sur chaque manche, le départ est de type "lancer"; c'est-à-dire qu'en fonction de leur temps précédemment chronométré, les pilotes ont alors une place à respecter.
Au départ les pilotes se mettent en alignement à côté d'un commissaire de course, lui-même sur un jet ski (jet de type assis) qui est chargé de lancer le départ pendant que les pilotes naviguent aux ralentis tout près de lui.

Pour cette épreuve nous étions 8 filles et nous avons eu le droit à notre propre catégorie et nous avons eu également notre manche de slalom pour le jeudi soir qui entre en compte pour le Championnat du Monde de Slalom Parallèle.

Lors des essais chronométrés, nous avons eu le même type de séances de qualifications que les garçons qui sont également en Ski GP1, c'est-à-dire une première séance (Q2) qui dure 15mn et une seconde (Q1) qui dure 10mn.

Je réalise le 1er temps (en Q2 et en Q1) avec 4sdes d'avance sur Estelle Poret (France) au guidon de sa nouvelle machine OHC.

Au départ de la première manche, le stresse monte, c'est la première fois que je pars en tête sur le Championnat du Monde - habituellement nous avions toujours couru avec les garçons - le commissaire donne le départ j'arrive à la première bouée (la holeshot) avec quelques mètres d'avance. La course est lancée et nous avons 15mn + 1 tour afin de donner le meilleur de nous-mêmes. Je vais conserver mes 4sdes d'avance durant toute la course et remporte la première manche devant Emma-Nellie Ortendahl (Suède) et Sandra Fernandez Hernandez (Espagne).

Le départ de la seconde manche est beaucoup moins stressant que le précédent. Une fois que toutes les filles se soient mises en place au côté de leur commissaire, le premier commissaire lance la course.
Même scénario que la première course, je parts avec quelques mètres d'avances, mais cette fois-ci, j'arrive à creuser le trou en ayant un demi-tour d'avance sur l'espagnol Sandra Fernandez Hernandez qu'Estelle Poret (France) doublera quelques tours plus tard. Plus rien ne peut m'empêcher de remporter le weekend en remportant les deux manches et la pole position... sauf qu'à 1 tour et demie de la fin je casse les supports moteur ! Fin de la course, le commissaire me remorque jusqu'à la plage et je ne marque aucun point.

Je termine donc 5ème pour le moment au classement général en Ski Ladies GP1... Mais le championnat est loin d'être terminé !

" Le slalom parallèle a été ouvert aux 4 meilleurs temps en Ski Ladies GP1 "
Yuki Kurahashi (Japon), Emma-Nellie Ortendahl (Suède), Estelle Poret (France) et moi-même avons eu l'honneur de participer à la première manche du Championnat du Monde de Slalom le jeudi soir à la tombée de la nuit.

Le slalom est une discipline très technique, il s'agit de deux circuits parallèles.
Un circuit marquée par des bouées blanches et un deuxième par des bouées rouges - on peut le comparer aux épreuves de ski lors des slaloms - où deux pilotes s'affrontent et le premier arrivé remporte l'épreuve.

Lors de la demie finale je m'affronte avec Yuki Kurahashi (Japon) et pour laquelle j'y remporte les deux manches.

La finale a eu lieu un peu plus tard dans la soirée après le passage des autres catégories (Ski GP1 et RUN GP1), les circuits entre temps ont changé et un est devenu beaucoup plus long.

Je me suis retrouvée en final avec la jeune Emma-Nellie Ortendahl (Suède) - 16 ans - je remporte la première manche (circuit rouge plus rapide), je perds la seconde manche (circuit blanc beaucoup plus long) et pour la belle le tirage se fait à pile ou face et, malheureusement, je tombe dans le circuit blanc.

Je termine 2ème de cette première manche du Championnat du Monde de Slalom.
Je tiens à remercier toutes les personnes de l'organisation de l'Aquabike pour tout le travail qu'ils fournissent, mes parents qui m'ont beaucoup aidé et particulièrement Thierry Labateux - NewJet Racing - pour le travail qu'il a accompli cette hiver. Un grand merci également à tous mes partenaires et sponsors qui me soutiennent et me font confiances.

Picture by Vittorio Ubertone/ABP, Simon Palfrader/IdeaMarketing & Arek Rejs Photography